Je calcule mon empreinte environnementale

Septembre 2008
Septembre, c’est le moment des bonnes résolutions !
En matière d’environnement, les bonnes résolutions, c’est - entre autres - tâcher de diminuer l’impact de son comportement sur l’environnement. Quoi de mieux que de faire quelques tests pour prendre conscience de son rôle individuel et chiffrer cet impact ?

Sommaire


Vivre se mesure, se calcule, s’évalue et se chiffre !
Les différents types de calculateurs en ligne
Prendre conscience de son impact et se poser des questions
Comment les tests sont-ils créés ?
Qui propose ces écocalcultateurs ?
Pour ne pas être pris de court
Je calcule
Mon empreinte écologique
Mon empreinte carbone
Mes déplacements
Mon empreinte eau
L’empreinte environnementale des produits manufacturés courants
Et après, je fais quoi pour sauver la planète ?

Depuis quelques années se développe une nouvelle façon d’appréhender la vie quotidienne, où on prend conscience de l’importance des comportements individuels dans les problématiques globales.
"Coup de chaud sur la Terre" : un écocalculateur pour les enfants à télécharger.
Les éco-calculateurs participent à cette prise de conscience en permettant au particulier d’évaluer sa vie quotidienne.

Vivre se mesure, se calcule, s’évalue et se chiffre !


Bien sûr, tout n’est pas mesurable, et c’est heureux ! Néanmoins, se nourrir, se loger, se chauffer, s’éclairer, se déplacer, travailler, s’éduquer, consommer, se distraire - une bonne partie des activités de la vie quotidienne - sont "quantifiables" en terme d’impact : consommation d’énergie, consommation de ressources naturelles, ressources en eau, pollution de l’air, pollution des eaux, dégradation de la nature, déchets produits, etc.
Ces activités peuvent être converties en émissions de CO2, en dépense équivalent pétrole, en coût financier ou encore en surface nécessaire pour subvenir à ses besoins.
Pour cela, on utilise des tests et calculateurs. Ce sont des outils capables de convertir des unités variées (litres, kilomètres, euros, etc.) en autres unités (quantité de gaz à effet de serre, euros, etc.).
Changement climatique oblige, la grande majorité de ces tests sont dorénavant tournés vers l’impact carbone des activités. C’est à dire qu’ils se focalisent principalement sur les émissions de gaz à effet de serre (majoritairement le CO2) des activités, des services ou des produits.

Les différents types de calculateurs en ligne


En quelques années, on a vu fleurir des calculateurs individuels : dans certains articles de journaux, réglettes cartonnées de l’ADEME diffusées largement, etc. Depuis peu, le citoyen a également le choix d’une petite cinquantaine de tests/questionnaires en ligne.
Leur but ? Prendre les activités de la vie quotidienne et les chiffrer en fonction du mode de vie de chacun. Les différents postes sont pris en compte : alimentation, consommation, déplacements, loisirs, logement, etc. (en fonction de la finalité du calculateur).
Cinq grandes catégories sont ainsi représentées : l’empreinte écologique, l’empreinte/calcultateur carbone, le calculateur déplacements, l’empreinte aquatique et le calculateur produit manufacturé.
Quelles sont donc les caractéristiques de ces différents outils à disposition du particulier ?

L’empreinte écologique


Accéder à la liste des sites
Cet indicateur est le plus connu du grand public.
L'empreinte écologique d'un pays dépend de la façon dont ses habitants consomment.

C’est la surface de sols et d’écosystèmes aquatiques nécessaires pour répondre aux besoins d’une population ou d’un individu, à sa consommation de ressources et à l’assimilation de ses déchets. Elle s’exprime en surface disponible (hectares ou "planètes" ou même "terrains de foot" !)

Ordres de grandeur


Empreinte écologique d’un français : 5,6 ha
Empreinte écologique d’un américain : 9,7 ha
Empreinte écologique d’un africain : 1,1 ha
Empreinte écologique "soutenable" : 1,8 ha
(Source : WWF)
Voir aussi : Empreinte écologique de quelques grandes villes françaises

Créé dans les années 1990 par deux universitaires canadiens, cet indicateur est très utilisé pour vulgariser la notion de développement durable. Il est en effet très parlant de parler d’une surface, concrète, pour exprimer la pression exercée par les hommes sur leur environnement et de comparer avec d’autres personnes, d’autres villes, d’autres pays.
Il a été très vulgarisé dans les médias, mais aussi dans les collectivités qui ont trouvé là un outil très parlant et très adapté à la sensibilisation du public.
De plus en plus, l’empreinte écologique est utilisée pour calculer les impacts environnementaux d’un secteur d’activité, d’une entreprise ou même d’un produit.
Voir à ce sujet : les newsletters Empreinte écologique WWF.
Depuis quelques temps, certains émettent quelques réserves sur l’empreinte écologique, non pas en tant qu’outil, mais dans ses fondements et son mode de calcul.

Voir


- Empreinte écologique : le débat se déplace sur les questions de fond. LaRevueDurable, 29, mai 2008, pp. 60-63
- L'empreinte écologique : un indicateur ambigu./ PIGUET Frédéric Paul ; BLANC Isabelle ; CORBIERE-NICOLLIER Tourane ; ERKMAN Suren. Futuribles, 334, 10/2007. pp. 5-24
- L’empreinte écologique reste une référence essentielle. Le courrier, 11 janvier 2008
- Empreinte écologique, le mythe brisé . Le courrier, 11 janvier 2008

Bilan carbone personnel (Aussi appelé calculateur carbone personnel, empreinte carbone, empreinte climat)


Accéder à la liste des sites
Principaux gaz à effet de serre : vapeur d’eau, dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), protoxyde d’azote (N2O), CFC (chlorofluorocarbures), PFC (hydrocarbures perfluorés), HFC (hydrofluorocarbures ou gaz fluorés), hexafluorure de soufre (SF6)
Les calculateurs carbone estiment la quantité de gaz à effet de serre qu’un individu émet dans ses activités quotidiennes (se déplacer, se loger surtout). Certains ne calculent que la contribution du dioxyde de carbone (le fameux CO2), d’autres prennent en compte tous les gaz à effet de serre.
Le plus abouti est le Bilan carbone personnel, élaboré sur la base du Bilan Carbone™ développé par Jean-Marc Jancovici et l’Ademe.
Très poussé, il permet de prendre en compte de très nombreux éléments de la vie quotidienne, selon quatre axes : se loger, se déplacer, s’alimenter, consommer. Il s’exprime en kg équivalent carbone. La formule "Bilan carbone personnel" est néanmoins largement simplifiée par rapport à la version Entreprises/Collectivités.


Unités de mesure : l’équivalent carbone


Parfois au lieu du poids de CO2 émis, on trouve l’unité de mesure "équivalent carbone" (éq. C). C’est juste le poids de carbone contenu dans le composé émis. (Source : Manicore, http://www.manicore.com/)
Gaz carbonique (CO2) = 0,273 équivalent carbone par kg émis
Méthane (CH4) = 6,82 équivalent carbone par kg émis
1 kg de veau représente 11,120 kg éq. carbone
Protoxyde d'azote (N2O) = 81,3 équivalent carbone par kg émis
Perfluorocarbures (CnF2n+2) = 2015 à 3330 équivalent carbone par kg émis
Hydrofluorocarbures (CnHmFp) = 34 à 4040 équivalent carbone par kg émis
Hexafluorure de soufre (SF6) = 6220 équivalent carbone par kg émis

Ordre de grandeur
1 kg de veau représente 11,120 kg éq. carbone
1 kg de fruits et légumes représente 0,15 kg éq. carbone
Annuellement un Français émet 2,2 tonnes éq. carbone
(Source : émissions de CO2 par type d’aliment, émissions de CO2 selon le mode de transport
et émissions de CO2 selon le mode de production d’électricité
(Réseau Action Climat France))

 Dans certains cas, le calculateur carbone sert de base au calcul d’une compensation financière dont le citoyen ou l’entreprise veut s’acquitter. En contrepartie du "coût" de ses émissions de gaz à effet de serre, des projets d’énergies renouvelables, de reforestation, etc. sont financés dans le monde. C’est le principe de la compensation carbone.

La compensation carbone


"La compensation volontaire est un mécanisme de financement par lequel une entité (administration, entreprise, particulier) substitue, de manière partielle ou totale, une réduction à la source de ses propres émissions de gaz à effets de serre une quantité équivalente de "crédits carbone", en les achetant auprès d’un tiers.
Concrètement, la compensation consiste à mesurer les émissions de gaz à effet de serre générées par une activité (transport, chauffage, etc.) puis, après avoir cherché à réduire ces émissions, à financer un projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre ou de séquestration du carbone : énergie renouvelable, efficacité énergétique ou de reboisement, qui permettra de réduire, dans un autre lieu, un même volume de gaz à effet de serre. Le principe sous-jacent étant qu’une quantité donnée de CO2 émise dans un endroit peut être "compensée" par la réduction ou la séquestration d’une quantité équivalente de CO2 en un autre lieu."
(ADEME - http://www.compensationCO2.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=21238&m=3&catid=21248)

Voir aussi
- Le portail de la compensation volontaire des gaz à effet de serre en France (ADEME)
- La compensation volontaire des émissions de CO2 (fiche-conseil du réseau Eco-Consommation (Namur), août 2007)
- Compenser ses émissions de façon volontaire (Caisse des dépôts et consignations, octobre 2007)
- Compenser n’est pas annuler : article p. 3 Facteur 4 D, juillet-août 2008
- Pour ou contre la compensation carbone (Terra-économica, 11/07/2008)
- Six commandements de la compensation carbone (les) / CHAUVEAU, Loïc. Sciences et avenir, 738, août 2008. pp. 61-63
- Compensation volontaire de plus en plus dévoyée (la). Revue durable (la), 30, juillet-août-septembre 2008, pp. 64-69
- Position du RAC-F sur la compensation carbone

Calculette éco-déplacements


Accéder à la liste des sites
Le mode de transport utilisé pour se déplacer influe sur la quantité de CO2 émises dans l’atmosphère, chacun le sait maintenant. Par contre, tout le monde n’a pas en tête les ordres de grandeur et de comparaison, pour chaque type de transport utilisé, pour un même voyage, des coûts environnementaux. C’est pourtant intéressant pour changer ses habitudes.
Outils simples d’usage, les différentes éco-calculettes déplacements calculent et/ou comparent les différents modes de transport à disposition d’un individu en terme environnemental ou pécuniaire. Elles peuvent prendre en compte les déplacements domicile/travail ou les déplacements professionnels ou personnels ponctuels. Les éco-calculettes déplacements s’expriment en kg CO2 émis, en kg équivalent pétrole ou en €.
Les éco-calculateurs les plus simples et les plus rapides à utiliser sont les calculateurs déplacements. Plusieurs sont proposés par l’Ademe, par des sociétés privées, par l’administration. Leur but, c’est de donner le coût énergétique, en émissions de gaz à effet de serre ou encore le coût financier de chaque option choisie pour se déplacer. Certains comparent, sur un même trajet, l’impact environnemental de chaque mode de transport. D’autres indiquent le poids financier de ces émissions de CO2 et proposent directement de s’acquitter d’une "compensation carbone".

Empreinte de consommation d’eau (ou empreinte aquatique)


Accéder à la liste des sites
Outil simple pour calculer ses consommations d’eau, il permet de sensibiliser au problème du gaspillage de la ressource en eau, même et surtout dans nos pays industrialisés.
Outre une prise de conscience des volumes consommés directement (douches, piscine, lavage de voiture, etc.), il permet de se rendre compte du volume d’eau nécessaire à la consommation de produits alimentaires ou produits manufacturés (l’eau "virtuelle", nécessaire à toute la chaîne de production  et à l’approvisionnement (agriculture, manufacture, transport, distribution, etc.).


Ordre de grandeur


1 kg de maïs = 900 litres d’eau
1 kg de viande de bœuf  16 000 litres d’eau
1 tasse de café = 140 litres d’eau
1 kg de maïs = 900 litres d’eau
1 tee-shirt en coton = 2 000 litres d’eau
1 œuf = 135 litres d’eau
(Source : http://www.waterfootprint.org)

Canadien 125 000 l/an
Européen 73 000 l/an
(Source : http://goblue.zerofootprint.net/one_minute/unilever/countries/56105)

Quelques exemples
Consommation d’un états-unien : 2 483 m3/an
Consommation d’un français : 1 875 m3/an
Consommation d’un hollandais : 1 223 m3/an
(Source : http://environnement.wallonie.be/enquetes/empreinte/calculateur.html)

 

Eco-calculateur consommation


Accéder à la liste des sites
Cet outil mesure l’impact environnemental des produits de grande consommation (fabrication, transport, consommation d’énergie). Il se base sur l’analyse du cycle de vie des produits, et compare deux scénari de choix logistiques. Il quantifie les impacts en CO2 émis dans l'atmosphère, en épuisement des ressources, en pollution de l'air, en pollution des eaux et enfin en risque toxique éventuel.

Prendre conscience de son impact et se poser des questions


Le questionnaire Footprint du WWF permet une de mesurer l'impact de son mode de vie sur l'environnment.
Une auto-évaluation individuelle, en ligne ou sur papier, permet de mesurer en termes concrets l’impact de son mode de vie sur l’environnement, et sert de base à une réflexion sur les bonnes pratiques que l’on peut –ou non- adopter dans sa vie quotidienne pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre, sa consommation d’eau, etc.
Leur but n’est pas de donner une bonne ou mauvaise note, mais de se poser des questions. En se penchant sur ses factures de consommations d’électricité ou de gaz pour remplir une rubrique du questionnaire, non en termes financiers mais en terme de kWh ou de m3, c’est prendre conscience du volume consommé. Essayer d’évaluer le poids de tomates que l’on consomme en saison/hors saison, c’est essayer de mieux connaître son mode de fonctionnement personnel. C’est ce qui est le plus important.
C’est un peu comme les régimes alimentaires ! Pour bien connaître le mode de fonctionnement d’un patient, le nutritionniste lui demande de noter tout ce qu’il mange pour prendre conscience de ses actes. Ici, c’est la même chose ! On peut s’efforcer, sur quelques semaines, de noter très régulièrement ses déplacements, ses consommations.
Forcément, pour le premier test que l’on fait, les chiffres que l’on donne sont approximatifs (combien de kilomètres parcourus en transport en commun quand ce n’est pas notre quotidien, mais ponctuel ? Avec combien de fruits et légumes frais revient-on du marché ?!).
Mais on prend conscience de ce que l’on fait, chaque action de consommation (alimentaire mais aussi pour se déplacer, se vêtir, se divertir), chaque déplacement sont perçus et non plus réalisés sans même sans rendre compte. Alors, de plus en plus souvent émergeront les questions : je fais ça, pourquoi je fais ça, puis-je changer ce que je fais là, puis-je remplacer ce produit, cette action par une autre, puis-je ne plus faire cette action ou moins souvent ? Les tests permettent de voir quels postes ménagers sont gros émetteurs de gaz à effet de serre ou gros consommateurs de ressources naturelles. Et permettent aussi de mettre le doigt sur des postes que l’on n’imaginait pas si "émetteurs" (comme par exemple l’alimentation).
Et ce qui importe ensuite, c’est l’évolution de ces indicateurs dans le temps. Et alors, pourquoi pas alors refaire les tests (l’année prochaine par exemple) ?
Le premier test servira de base de référence. Si l’on a changé quelques-unes unes de ses habitudes, quelques-uns uns de ces équipements dans la maison, on peut comparer ce que ces modifications ont entraîné en terme d’impact environnemental.


Comment les tests sont-ils créés ?


Les calculs utilisés convertissent une activité, un produit en une autre unité (kg de gaz à effet de serre, euros, litres d’eau, hectares utiles, etc.).
Ils sont très complexes. Ce sont des systèmes experts qui, à partir de vos données, font de savants calculs pour présenter des données chiffrées de vos impacts. Les estimations sont réalisées par des ingénieurs, à partir de données techniques, scientifiques ou économiques, tirées d’études d’experts, de travaux internationaux, de rapports institutionnels (ADEME, Agence internationale de l’Energie, etc.)
Ils prennent en compte, non seulement les émissions ou les consommations directes induites par une action (se déplacer en bus, manger des fruits exotiques, prendre une douche, etc.) mais également la production, à l’utilisation jusqu’à la consommation des biens, services et activités.
Ainsi, pour les bilans carbones, sont prises en compte outre les émissions directes de GES les émissions dues à l’extraction des matières premières, la fabrication du produit, le transport du produit vers la France, etc.
Pour les calculateurs eau, le principe est le même : le "volume" en eau est le reflet de l’eau utilisée "avant et pendant".
Les calculateurs produits manufacturés prennent en compte également tout le cycle de vie d’un produit, de la production à la mise en rayon dans les magasins.


Sur de nombreux sites de calculateurs sont proposées des rubriques "En savoir plus", "Pour plus d’informations" qui permettent de connaître plus avant la méthodologie employée.
Quelques organismes incontournables pour la méthodologie : ADEME (http://www.ademe.fr), Jean-Marc Jancovivi (http://www.manicore.com) et CEREN (Groupement d’intérêt économique http://www.ceren.fr/qui.htm)

Les chiffres peuvent varier d’un calculateur à l’autre, selon la méthode choisie. Il pourra donc vous arriver de trouver des chiffres sensiblement différents. Mais les ordres de grandeur sont les mêmes.
Les calculateurs sont en constante amélioration, et sont révisés en fonction des nouvelles données scientifiques et techniques.

Les facteurs d’incertitude


Le résultat des calculateurs est toujours une estimation de la réalité, avec son degré de variabilité.
Les chiffres proposés sont toujours des chiffres moyennés, car il est impossible, dans des calculateurs généraux, de prendre en compte les spécificités de chaque processus, de chaque habitation, de chaque voyage, etc. L’évaluation est donc complexe pour certains postes.
Ainsi, par exemple, pour les calculateurs déplacements en avion, de nombreux facteurs rentrent en ligne de compte : type d’avion, taux de remplissage, sens du trajet (avec ou contre les vents dominants), court/moyen/long courrier, etc. La valeur moyenne ne reflètera jamais un cas particulier.

En savoir plus


A quoi est due la marge d'incertitude sur le résultat fourni par le calculateur, et comment est-elle estimée ?
http://www.bilancarbonepersonnel.org/index.php?type_page=faq&page=marge_d_incertitude_bilan_carbone et
http://www.carboneimpact.com/

La solution actuelle, c’est de prendre des valeurs moyennes. D’où une incertitude évidente, inévitable à l’heure actuelle. Elle est évaluée selon les calculateurs de 5 à 30 % pour les GES et le CO2.

Les types de réponses demandées


Selon les tests, les réponses proposées sont plus ou moins fines : questions fermées simples (oui/non, je fais/je ne fais pas) ou choix multiples nuancés (rarement, plutôt souvent, souvent, très souvent, etc.).

La part du collectif dans les calculs


En fonction des calculateurs, les émissions incompressibles "collectives" sont prises ou non dans le calcul.
Un habitant utilise dans un pays des services publics et infrastructures publiques. Ce sont des données incompressibles, propres au niveau de développement du pays et indépendant du mode de vie du citoyen.

Qui propose ces écocalcultateurs ?


Les écocalculateurs sont proposés par différents types de structures :
Le but est le même (sensibiliser et informer) mais la finalité peut être un peu différente : engagement volontaire à réduire ses émissions individuelles, compensation à travers l’aide à des projets de développement, incitation à l’achat d’équipements plus performants, etc.


Pour ne pas être pris de court


Les calculateurs un peu poussés vous demandent de décortiquer votre mode de vie : logement, mobilité, alimentation, consommation, avec des degrés divers de précision.

 Préparez les questionnaires : Pensez à prendre vos factures d’électricité, de gaz, d’eau pour calculer, avant de commencer, votre consommation annuelle (en kWh/an)
Retenez, à l’aide de vos factures de garagistes par exemple, le kilométrage annuel de votre voiture, et votre consommation aux 100 km.
Côté mobilité, attendez-vous à devoir estimer le nombre de kilomètres parcourus en transport en commun (par semaine, mois ou an selon les calculateurs), le nombre de kilomètres parcourus en avion depuis un an.
Côté alimentation ou consommation de produits manufacturés, attendez-vous à devoir estimer la quantité de viande rouge que vous consommez par mois, la proportion de fruits et légumes bio vous achetez, votre budget annuel de petit matériel technologique, etc.
Astuce : pour le Bilan Carbone personnel, la liste des documents à prévoir est déjà faite ! (http://www.bilancarbonepersonnel.org/index.php?type_page=faq&page=documents_pour_bc)
 Temps à passer. D’une minute à une bonne demi-heure, les calculateurs un peu long vous le signalent dans leur introduction. Prévoyez d’être attentif pendant ce laps de temps !
 Vigilance ! Les questions sont intitulées en fonction des thématiques en proportion par jour, par semaine, par mois, par an. Pour ne pas fausser les ordres de grandeur, soyez vigilants sur l’unité de mesure demandée !

Je calcule


En savoir plus : Petit mémento des éco-comparateurs (URL, temps à passer, thématiques, langues proposées, etc.) 

Mon empreinte écologique


WWF Belgique et France
Empreinte écologique (WWF Belgique et France)
Empreinte écologique (WWF Suisse)
Cité des sciences La Villette
My footprint (Redefining Progress)
Global Ecological Footprint Calculator  (Redefining Progress)
Global Footprint (Global FootPrint Network)
Agir 21
Passerelle Eco

Mon empreinte carbone


Les calculateurs CO2
Bilan carbone personnel  (ADEME)
Test Climact "Faisons vite, ça chauffe !" (ADEME)
Le climat entre nos mains
Calculatrice de CO2 (Commission européenne)
Le climat entre nos mains (LaRevueDurable, Suisse)
Climate Impact Reducer (WWF Belgique)
Test Climat (WWF Suisse)
SafeClimate carbon footprint calculator  (World Watch Institute)
Mon bilan CO2 (AEPN Association des Ecologistes Pour le Nucléaire )
Ecospeed
MobGas (utilisable uniquement sur un téléphone portable)

Les calculateurs/compensateurs carbone
CO2 solidaire
Urgence Climat
Climact
Zerofootprint
Climat Mundi
The carbon neutral compagny
A l’international
Find the right carbon calculator for you ! (2007)

Mes déplacements


Calculateurs/comparateurs
Comparateurs - Déplacements quotidiens
Calculette Eco-Déplacements
Ecocalculateur "Bougez autrement" (formulaire papier)
Calculette Eco-Déplacements (formulaire Internet)
Comparateurs - Déplacements professionnels ou personnels ponctuels
Train / Voiture / Avion (SNCF)
Avion / Voiture (CO2 solidaire - GERES)
Visio CO2, calculateur d’émissions de CO2 évitées (Ernst & Young)
Carbone impact (inotti.com) – Spécial frêt / professionnels des transports
Port autonome de Paris - Transport fluvial des marchandises
Calcultateurs/compensateurs déplacements
Calculateur avion (Climat Mundi)
Calculateur voiture et deux-roues (Climat Mundi)
Calculateur avion et voiture (GERES)
Calculateur avion (Air-France KLM)
Carbon FootPrint calculator (Carbon FootPrint ™)
Action Carbone
Calculateurs avion simples
Avion (DGAC)
L'éco-calculette des apprareils éléctroménagers'
Avion (International Civil Aviation Organization)

Mon empreinte eau


WaterFootPrint (UNESCO / Université de Twente)
Empreinte aquatique (Région wallonne, Belgique)
Goblue (Unilever Canada)

L’empreinte environnementale des produits manufacturés courants


Empreinte environnementale des produits (Bio Intelligence Service)
Appareils électroménagers (Groupt Interprofessionnel des Fabricants
d’Appareils d’équipement Ménager)



Et après, je fais quoi pour sauver la planète ?


Ne reste plus qu’à essayer d’appliquer quelques comportements nouveaux ou revisités si l’on souhaite s’investir dans la lutte contre le changement climatique ou l’amélioration de l’environnement.
Ces gestes au quotidien, sur lesquels on a réfléchi en tentant de répondre aux tests, peuvent faire beaucoup ! Ce peuvent être les gestes "cadeaux" que vous avez sélectionné après les tests, ce peuvent être d’autres comportements piochés dans les nombreux sites ou livres sur le développement durable !
Quelques pistes (liste non exhaustive) :

Idée de dernière minute ! Pendant les courses


  Certains hypermarchés se sont mis récemment aux étiquettes carbone, mentionnant sur le produit ou sur le ticket de caisse le bilan carbone d’un produit. Pensez à regarder dans votre supermarché !
http://www.libelille.fr/saberan/2008/06/le-bilan-carbon.html
http://www.ademe.fr/htdocs/publications/lettre/av18/conjoncture.htm


Sources / Bibliographie


(en complément des informations disponibles sur les sites de chaque éco-calculateurs)
Liens vérifiés au 12 septembre 2008

Généralités


- Tests et animations en ligne sur le développement durable
- Mesurez votre empreinte écologique à partir de vos consommations d’eau !
- Que pouvons-nous faire pour sauver la Terre
- Dossier d’actualité : le climat change (janvier 2005)
- Ecologie : de la sensibilisation à l'engagement. Revue durable (la), 23, décembre 2006-janvier 2007. pp. 15-49
Réf. :  014163 : AREHN-Centre de documentation - Cote = 800/REV

L’empreinte écologique


- Dépassement des limites de la planète (les) / WACKERNAGEL, Mathis. Ecologiste (l'), 8, octobre 2002, pp. 31-36
Réf. :  003487 : AREHN-Centre de documentation - Cote = 800/ECO
- Empreinte écologique (l') / JOLIA-FERRIER, Laurent (dir) ; VILLY, Tania (dir). Lyon : SAP, 2006. 170 p.
Réf. :  013761 : AREHN-Centre de documentation (Salle de lecture) Cote - 813.01/JOL
- Empreinte écologique : le débat se déplace sur les questions de fond. Revue durable (la), 29, mai 2008, pp. 60-63
Réf. :  015682 : AREHN-Centre de documentation (Salle de lecture) - Cote = 800/REV
- Empreinte écologique : savoir mesurer nos consommations. Nouveau consommateur, 6, septembre 2004. pp. 26-31
Réf. :  009795 : AREHN-Centre de documentation - Cote = 800/NOU
- Empreinte écologique. L'impact de nos consommations sur le capital naturel. Avec une interview de William Rees, concepteur de l'empreinte écologique / THEAU, Benoît ; PRINET, Emmanuel. Paris : IGAPURA, . – 1 DVD
Réf. :  014011 : AREHN-Centre de documentation - Cote = 8-THE
- Empreinte écologiste (l') / THOUVENOT, Thierry. EKWO, 3, juin-août 2003. pp. 14-15
Réf. :  005495 : AREHN-Centre de documentation - Cote = 800/EKW
- Notre empreinte écologique : comment réduire les conséquences de l'activité humaine / WACKERNAGEL, Mathis ; REES, William. Montréal : Editions écosociété (les), 1999. 207 p.
Réf. :  008057 : AREHN-Centre de documentation Cote - 813.01/WAC
- Notre empreinte écologique, un outil pour agir en connaissance de causes. Conférence-débat à Agropolis Museum le 7 novembre 2007 avec Aurélien Bouteau (Cabinet Terr(e)itoires - Sciences de la terre et de l'environnement) et Bruno Franc (DIFED - Université de Montpellier 2)
- L’empreinte écologique reste une référence essentielle / René Longuet
Le courrier, 11 janvier 2008
- Empreinte écologique, le mythe brisé : communiqué de presse, Université de Lausanne, 24 octobre 2007
- Empreinte écologique et modes de vie durables. Présentation / Tahn Ngyen, Angenius, 2004
- Empreinte écologique : méthode et résultats Grand Lyon
- Le développement durable, Dossier d’actualité Arehn, mai 2004

Bilan carbone


- Compteur de carbone (le) / LYNAS, Mark ; MICHAUT, Cécile. Paris : Editions First, 2007. 192 p.
Réf. :  015322 : AREHN-Centre de documentation (Salle de lecture) - Cote = 813.01/LYN
- Climat, c'est nous. Dossier pédagogique à l'usage des enseignants / WWF Belgique (Bruxelles). B-Bruxelles : WWF-Belgique, 2007. 143 p. - Pour les 8-12 ans
- Calculer son bilan carbone personnel
- Bilan carbone personnel : article de Wikipedia
- Un calculateur d’empreinte carbone à emporter partout avec vous
- Le calcul des émissions de CO2 s'affine. Les échos, 18 décembre 2007
- J’émets… je calcule
- Détails de calcul de l’empreinte carbone
- Un calculateur d’empreinte carbone à emporter partout avec vous (MobGas)
- Le carbone possède son plan comptable : le Bilan Carbone (Dernière séance du cycle Energie et changement climatique : éléments de base sur l'énergie au XXIe siècle, conférence de Jean-Marc Jancovici, Ecole des Mines de Paris, juin 2008)
http://www.ensmp.fr/ingenieurcivil/SitesIC/Balado/Climat_15.html
http://www.ensmp.fr/ingenieurcivil/SitesIC/Balado/Climat_16.html

Empreinte eau


- Connaissez-vous votre empreinte eau ?
- Mesurer votre empreinte écologique à partir de vos consommations d’eau !

Calculateur produits


- Un éco-calculateur à l’attention des alter-consommateurs

Jeunesse


- Bonnes habitudes pour réduire ton empreinte écologique (les) / WWF. Coccinelle, 18, février-mars-avril 2007. pp. 15-18 -  Réf. :  014180 : AREHN-Centre de documentation - Cote = 100/COC
- Sur la piste de l'empreinte écologique / VAN BERGENHENEGOUWEN, Jean ; FOURRE, Annie ; VIGNON, Gilles. Poitiers : ORCADES, 2004. 30 p. A partir de 11 ans - Réf. :  010756 : AREHN-Centre de documentation Cote - 813.01/VAN