Les économies d'énergie au niveau familial

Décembre 2003 - mise à jour : mars 2011
Une énergie cachée : l'énergie grise
Le chauffage : halte au gaspi !
L’isolation
Que faire pour économiser plus sur le chauffage ?
L'éclairage
Les types de lampes
Que faire pour économiser plus sur l'éclairage ?
L’électroménager
L’étiquette Energie
Que faire pour économiser plus sur l'électroménager ?
Les réfrigérateurs et congélateurs
Les sèche-linge, lave-linge et lave-vaisselle
Les cuisinières et fours électriques
L’équipement informatique et audiovisuel
Les veilles
Le cas des écrans
Pour aller plus loin
Conférence de Rio : conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement, dite aussi "Sommet de la Terre". Texte de la déclaration de Rio sur l'environnement et le développement : 27 principes.
Adresses utiles


En France, les dossiers énergétiques font toujours débat opposant la liberté individuelle et la nécessité de préserver une planète vivable pour les générations futures. Réduire notre consommation d'énergie est nécessaire et fait partie des engagements pris à la conférence de Rio en 1992.

A savoir


CO2 : dioxyde de carbone (autrefois appellé gaz carbonique).
-  La consommation d’énergie dans le secteur domestique correspond au tiers de la consommation finale énergétique totale en France.
- L’électricité spécifique, c'est-à-dire hors chauffage, eau chaude et cuisson, est le second poste de consommation d’énergie dans l’habitat, en valeur absolue, et celui dont la croissance est la plus forte.
Source : Ménages - La consommation d'énergie et les émissions de CO2 dans l’habitat, SOeS, juillet 2010.


Chacun peut donc agir chez soi pour moins polluer l'atmosphère et réduire sa facture d'énergie. Les Français sont sensibles au problème. Ainsi, ils intègrent clairement la dimension énergétique dans leurs achats d’électroménager et leurs choix de chauffage, comme le montre le rapport "Les chiffres de la consommation durable - Edition 2009 - Evolutions et tendances depuis 2006"

[Néga] watts : watts économisés par une conception ou un équipement utilisant l'énergie de manière plus efficace, donc en nécessitant moins de puissance.
Un ménage français consomme, hors chauffage et eau chaude, 2 700 KWh/an d’électricité (source ADEME).
Ainsi, au domicile, choisir ses appareils électriques, la source d'énergie de son chauffage, l'isolation de son logement fait varier la facture énergétique dans des proportions non négligeables. Alors, redécouvrez la "Chasse au gaspi" chère aux années 1970, et repérez les néga-watts qui sont autour de vous !
Calculez votre impact sur le climat dans la vie quotidienne sur le site du Réseau Action Climat France : http://rac-f.org/article.php3?id_article=1506


Une énergie cachée : l'énergie grise



L'énergie ne se limite pas au fait d'appuyer sur un interrupteur. C’est aussi l’énergie qu’il faut pour fabriquer, emballer, distribuer puis éliminer un appareil ou tout autre bien de consommation. Cette énergie cachée, c’est "l’énergie grise". L'industrie et le commerce qui nous fournissent ces produits consomment à elles seules les deux tiers de l'énergie produite sur la planète.
C'est pourquoi la durabilité d'un produit est très importante. En tant que consommateur, nous avons le choix et une responsabilité.

Exemple :
Pour fabriquer une pile, il faut 50 fois plus d'énergie que ce qu'elle fournira !
Pour produire 100 g de dentifrice, il faut autant d'énergie que pour faire tourner un ordinateur durant 4 heures !

Un petit rappel...


La puissance est la quantité d'énergie produite ou consommée par un appareil ou un moteur par unité de temps. Cette unité de puissance est le watt (W).
1 000 W = 1 kilowatt (1 kW)
Le kilowattheure, souvent utilisé pour l'électricité, correspond à l'énergie consommée par un appareil d'une puissance de 1 kW pendant une heure.
1 000 W pendant une heure = 1 000 Wh = 1 kilowattheure (1 kWh)
Exemple :
1 kWh = Une lampe de 100 W allumée durant 10 heures = un halogène de 500 W durant 2 heures

Le chauffage : halte au gaspi !



Isoler, c'est fondamental ! Le chauffage représente le plus gros poste de dépense énergétique de la maison et un gisement potentiel d'économies. Pour réduire votre facture, il faut non seulement chauffer moins, mais surtout de manière efficace.

Quand il fait trop chaud, quand il fait trop froid : les bons réflexes !


  • Ouest EcoWatt, en cas d’alerte énergie http://www.ouest-ecowatt.com/
  • ADEME : Que faire en période de grand froid ? http://ecocitoyens.ademe.fr/mon-habitation/bien-gerer/que-faire-en-periode-de-grand-froid
  • ADEME : les conseils Canicule/Grosse chaleur http://arehndoc.blogspot.com/2009/08/grosse-chaleur.html

  • L’isolation


    19 °C, c’est la température optimale à la maison, préconisée par le code de la construction, art. R131-20).. C’est suffisamment correct pour une pièce de vie (salon, cuisine). C’est néanmoins trop élevé pour une chambre, où 15 °C à 17 °C sont suffisants et meilleurs pour la santé, une température trop élevée assèche les muqueuses et ne permet pas de bien dormir.
    Il faut savoir qu'un degré en plus, c'est 7 % de consommation énergétique supplémentaire.

    On en parle ici aussi


  • L’isolation phonique et thermique. In Construire écologique : les matériaux (décembre 2010) http://www.arehn.asso.fr/dossiers/ecologis/materiaux.html#02
  • Les isolants naturels - Publication Connaître pour agir no 61, décembre 2009, 4 p. http://www.arehn.asso.fr/publications/cpa/cpa61.pdf

  • Que faire pour économiser plus sur le chauffage ?


    Placer des meubles devant des radiateurs fait obstacle au rayonnement.

  • Placez des thermomètres dans les pièces pour mieux connaître la température. Fixez-les entre 1,20 et 1,80  m du sol et à l'ombre.
  • Optez pour la régulation : sélectionnez votre température en fonction de votre mode de vie (17 °C dans la chambre et 22 °C dans la salle de bain, par exemple).
  • Evitez de mettre des meubles devant les radiateurs afin de ne pas en limiter le rayonnement.
  • Veillez à dépoussiérer régulièrement les convecteurs, ils seront plus performants.
  • Fermez les volets et tirez les rideaux durant la nuit.
  • Après une soirée au coin du feu, pensez à refermer la trappe de votre cheminée.
  • Envisagez la pose de robinets thermostatiques sur vos radiateurs.

  • En savoir plus :



    L'éclairage



    L’éclairage représente 15 % du poids énergétique électrique dans la maison. De quoi ne pas négliger les nouvelles technologies pour faire des économies. D’ailleurs, la législation accompagne le citoyen, puisque le Grenelle de l’environnement a obligé les distributeurs à retirer progressivement de la vente les ampoules énergivores (les ampoules à incandescence, qui émettent met 95 % de chaleur pour 5 % de lumière !), selon un calendrier s’étalant sur quatre ans.

    Calendrier de retrait de la vente des ampoules à incandescence en France :


    Ampoules 100 W  30 juin 2009
    Ampoules 75 W 31 décembre 2009
    Ampoules 60 W 30 juin 2010
    Ampoules 40 W 31 août 2011
    Ampoules 25 W 31 décembre 2012

    La progression est sensible depuis plusieurs années déjà : en 2008, les ménages français étaient 73,6 % à posséder une ou plusieurs lampes à économie d’énergie chez eux (contre 62,7 % en 2006). Et près d’un tiers des ménages, en 2008, possédaient entre 5 et 10 ampoules basse énergie, soit une bonne partie de l’équipement en lampes, lampadaires ou suspensions. (Source Ademe et Vous – Stratégie et études, no 26, 29 septembre 2010 - http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=EBD20F527DB930BDB3EEBE87D0619B031285777521396.pdf)

    A la place des ampoules à incandescence, les consommateurs se voient proposer par les industriels des lampes basse consommation : lampes fluorocompactes et lampes à LED, mais aussi un étiquetage « énergie » sur l’emballage.
    Bon à savoir : puisque les technologies sont récentes, ne pas hésiter à consulter les comparatifs des associations de consommateurs pour connaître les marques de qualité.

    Les types de lampes



    Tableau récapitulatif

     

    Rendu

    Couleur

    Variateur

    Allumage

    Rendement

    Durée de vie moyenne

    Fin de vie

    Santé
    Ampoule classique à incandescence
    Lumière chaude
    Blanche

     
    Instantané
    12-20 lm/W
    1 000 – 2 000 h (1 an)
    Dans la poubelle « ordures ménagères »

     
    Halogène haute efficacité
    Belle lumière
    Blanche, douce, brillante
    Utilisable sur variateur
    Instantané
    18 - 25 lm/W
    Jusqu’à 3 ans
    Dans la poubelle « ordures ménagères »

     
    Ampoule fluocompacte

    Bonne lumière
    Plusieurs couleurs et ambiances possibles
    Utilisable sur variateur
    Quasi-instantané
    60-100 lm/W
    6 000 – 15 000 h (jusqu’à 15 ans
    Recyclée (dépôt en déchèterie ou chez un distributeur)
    A mettre à plus de 30-50 cm des personnes lors d’utilisation prolongée (éviter les chevets et les lampes de bureau)
    LED
    Lumière peu agréable, mais cela s’améliore

     

     

     
    >= 100 lm/W
    50 000 – 100 000 h (jusqu’à 25 ans)
    Recyclée (dépôt en déchèterie ou chez un distributeur)

     
    Sources : Bati Actu, Recyclum, Eco-sapiens
    Pour comparer les lampes, on parle de l'efficacité lumineuse. C'est la quantité de lumière émise par un certain nombre de watts consommés. Cette quantité s'exprime en lumens/watt (lm/W).

    Que faire pour économiser plus sur l'éclairage ?


  • Adaptez la puissance de vos lampes selon vos besoins.
  • Eteignez systématiquement les lumières en quittant une pièce.
  • Combinez plusieurs petits éclairages qui consomment moins et éclairent mieux.
  • Privilégiez toujours les apports de l'éclairage naturel.
  • Dépoussiérez vos lampes pour gagner en efficacité lumineuse.
  • Equipez vos couloirs ou escaliers de systèmes de va-et-vient.

  • En savoir plus :


  • Guide d’achat – comparateur pour les ampoules, l’électroménager blanc, les téléviseurs, l’informatique (WWF France et CLCV)
    Comparateur présentant les produits avec tableaux comparatifs complets (énergie,  prix, etc.)
    http://www.guide-topten.com/
  • Tableau de synthèse « Quelles lampes selon vos besoins? » (halogène haute efficacité / fluo-compactes / LED)- Extrait de la brochure AFE-Récylum
    http://www.recylum.com/wp-content/uploads/image/boite/FILIERE-identifierAFE-RECYLUM.pdf
  • A quelle ampoule se fier ? 33 fluo compactes et halogènes. Que choisir, 490, mars 2011, pp. 48-52
  • Dossier d’actualité de l’Arehn : Toute la lumière sur les ampoules (mai 2008) http://www.arehn.asso.fr/dossiers/ampoules/ampoules.html

  • L’électroménager



    Que d’équipements électriques dans la maison ! Appareils pour le froid, pour la cuisson, pour le lavage, pour la cuisine, pour le bureau, l’informatique, la musique, les jeux, pour le bricolage, chaque fonction ou poste au quotidien a son ou ses appareils électriques dédiés.

    Avec de la vigilance et du bon sens, on peut réduire sa consommation en misant sur l’efficacité énergétique des appareils, sur des gestes simples à mettre en place. Mais on peut aussi réfléchir au choix, à la durabilité et à l’utilité de certaines machines, qui posent et poseront un problème de fin de vie (les fameux DEEE, déchets d’équipement électrique et électroniques).

    Consommation d’un  "Français moyen" en kWh par an
    http://www.nord-nature.org/images/consom_appareil.png
    Source : Ademe/Cabinet Olivier Sidler.

    Consommation d’énergie à la maison

    La consommation des appareils électriques
    Consomag spécial "Mes éco-gestes au quotidien avec l'ADEME" (Institut national de la consommation, novembre 2010)

    En savoir plus

  • Loisirs, cuisine, bureautique…Maîtrisez la consommation de vos appareils électriques / ADEME, 2010, 35 p.
    http://ecocitoyens.ademe.fr/sites/default/files/guide_6842_equip_elec_0710.pdf
  • Combien vos appareils électriques vous coûtent-ils et quelle quantité de CO2 émettent-ils? (Climate Action, Commission européenne)
    Tableau comparatif de la puissance émise, des émissions de CO2/heure et du coût en €/heure de la majorité des appareils électriques ménagers
    http://ec.europa.eu/clima/sites/campaign/pdf/table_appliances_fr.pdf
  • La consommation des appareils électriques (Ecosapiens 7 novembre 2010)
    http://www.eco-sapiens.com/dossier-35-La-consommation-des-appareils-electriques.html?utm_source=news94&utm_medium=mail
  • Guide d’achat – comparateur pour les ampoules, l’électroménager blanc, les téléviseurs, l’informatique (WWF France et CLCV). Produits présentés en tableaux comparatifs complets (énergie,  prix, etc.)
    http://www.guide-topten.com/
  • Electroménager : Encyclo Ecolo, 
    http://www.encyclo-ecolo.com/Electromenager

  • L'étiquette Energie


    Elle est obligatoirement apposée sur tous les appareils électroménagers (réfrigérateurs, congélateurs, machines à laver, sèche-linge, lave-vaisselle, fours) proposés à la vente et à la publicité, y compris ceux fabriqués hors de l'Union Européenne. L'étiquette énergie permet de classer sur une échelle de 7 classes, allant de A à G, les performances énergétiques des appareils, du plus économe (A et +) au plus gros consommateur (G) grâce aux flèches énergétiques. Le vert foncé est toujours la couleur de la classe la plus performante, le rouge la moins efficace.

    Un nouvel étiquetage a été adopté le 19 mai 2010 par le Parlement européen (Directive 2010/30/UE). L’étiquette efficacité énergétique sera plus complète, indiquant également la consommation d’eau, le bruit, la production de chaleur le cas échéant. Trois classes supplémentaires pourront être créées, pour suivre les progrès technologiques, avec des couleurs spécifiques : A+, A++ et A+++. Enfin, l’étiquette énergie concernera également, entre autres, les produits de construction ayant une incidence sur les économies d’énergie, comme les vitrages, les châssis de fenêtre et portes extérieures. Elle s’étendra par la suite aux téléviseurs.

    L’intérêt pour le consommateur est d’avoir une vue rapide des qualités énergétiques du produit, pour faire son choix. Cette mise en avant de l’efficacité énergétique des appareils permet aussi une amélioration des produits, les industriels proposant des nouveaux produits plus adaptés aux enjeux de limitation de la consommation d’énergie et d’émission de CO2.

    Une initiative de plus !


    iPhone : une application pour évaluer la consommation des appareils électroménager – Green IT, 30/12/2010
    http://www.greenit.fr/article/energie/iphone-une-application-pour-evaluer-la-consommation-des-appareils-electromenager-329

    Que faire pour économiser plus sur l'électroménager ?


    Les réfrigérateurs et congélateurs
    Pensez à dégivrer !

  • Ne les placez pas près d'une source de chaleur.
  • Ne mettez pas à l'intérieur des plats encore chauds.
  • Nettoyez la grille à l'arrière pour favoriser l'évacuation de la chaleur.
  • Vérifiez l'étanchéité des joints afin d'éviter la dispersion du froid.
  • Décongelez au réfrigérateur où à la température ambiante plutôt qu'au micro-onde.
  • Gare au givre ! La consommation d'électricité double à partir de 4 cm de givre.

  • Les sèche-linge, lave-linge et lave-vaisselle
  • Utilisez les programmes basses températures car 90 % de l'électricité consommée sert à chauffer l'eau.
  • Remplissez entièrement les appareils avant de les mettre en marche sinon, utilisez une touche éco.
  • Programmez-les dans la mesure du possible pendant les "heures creuses" (tarif avantageux).
  • Un exemple : Ce mois-ci, je diminue la température de lavage de mes vêtements! – Observatoire bruxellois de la consommation durable

    Les cuisinières et fours électriques
  • Eteignez un peu avant la fin de la cuisson car ils restent chauds encore plusieurs minutes.
  • Utilisez des casseroles adaptées à la dimension des plaques.
  • Utilisez des couvercles pendant la cuisson, cela permet de réaliser 30 % d'économie.
  • Evitez d'ouvrir le four pendant le préchauffage et la cuisson.

  • Cuire autrement : la marmite norvégienne


    Une façon originale de dépenser moins d’énergie de cuisson et conserver au chaud les aliments !
    La marmite norvégienne
    http://fr.ekopedia.org/Marmite_norv%C3%A9gienne
    Une marmite norvégienne – Passerelle Eco
    http://www.passerelleco.info/article.php?id_article=935
    La marmite norvégienne – Les Amis de la Terre Belgique (juillet 2004)
    http://www.amisdelaterre.be/spip.php?article17

    L’équipement informatique et audiovisuel



    La profusion des équipements audiovisuels, informatiques et de téléphonie augmente d’autant la consommation d’énergie générale dans un foyer. L’usage et les applications de ces TIC (technologies de l’information et de la communication) explosent dans la vie courante, avec l’utilisation d’équipements multimédia qui se renouvèlent de plus en plus souvent, au fil des améliorations technologiques (téléphone, informatique, audiovisuel). Contribuant parfois au développement durable (dématérialisation, visio-conférences, etc.), elles ont par contre des impacts négatifs, notamment en termes d’énergie et de déchets.

    On en parle ici aussi


  • Tic tac : c'est l’heure des comptes pour les Technologies de l’Information et de la Communication (novembre 2009)
    http://www.arehn.asso.fr/dossiers/tic/index.html

  • Moyennes des consommations d'énergie par type d'appareil

    Source : http://ecocitoyens.ademe.fr/sites/default/files/guide_ademe_equipements_electriques.pdf

    Les veilles


    La plupart du temps, la veilleuse des appareils n'est d'aucune utilité réelle, mais consomme en une journée plus d'énergie que l'appareil lui-même pendant qu'il fonctionne. Toutes ces petites consommations d'électricité sont cachées ou ne se traduisent que par une petite diode rouge, orange ou verte.
    Les veilles se sont améliorées depuis quelques années : elles ne consomment plus que 1 W et moins depuis 2010, grâce à une directive européenne.

    Exemple :
    Vous regardez la télévision pendant trois heures par jour et le reste de la journée, votre appareil est en veille. Votre téléviseur vous coûte plus cher lorsque vous ne le regardez pas ! En effet, un téléviseur en marche consomme environ 80 W par heure (80 x 3 = 240 Wh).En veille, il consomme 15 W pour le reste de la journée soit 21 heures (15 x 21 = 315 Wh).
    Un décodeur branché en permanence consomme environ 17 Wh soit 150 kWh par an.
    Il n'est pas facile d'éliminer les veilles. Il faut donc tenter de changer nos comportements. La solution est peut-être de placer soi-même des interrupteurs sur le fil d'alimentation, de les brancher sur une multiprise à interrupteur, ou encore de brancher les appareils sur une prise télécommandée, qui permet de gérer plusieurs prises.
    Contrairement à une idée reçue, il est possible d'éteindre et de rallumer son ordinateur plusieurs fois par jour sans le détériorer. Vous pouvez le mettre en veille ou éteindre l'écran si vous vous absentez plusieurs heures.

    Les écrans


    L’ordinateur et le téléviseur font partie de la majorité des foyers français. Le choix de l’équipement est important. L’attention doit se porter principalement sur l’écran.

    Pour les téléviseurs,  la taille de l’écran est primordiale, ainsi que la technologie.
    Entre 1995 et 2008, la consommation moyenne d'un téléviseur a été multipliée par 2,2 passant de 140 à 307 kWh par an (source ADEME).
    Les bons vieux écrans cathodiques consomment moins (144 kWh/an) que les écrans LCD (228 kWh/an), qui eux-mêmes consomment moins que les écrans plasma (502 kWh/an). (étude REMODECE, 2007).
    Plus la diagonale de l’écran est grande, plus la puissance est grande (et on multiplie par 4 la consommation en doublant la taille de l’écran).
    Si vous avez craqué pour un écran plasma, au moins réduisez la luminosité.

    Pour les écrans d’ordinateur, les consommations s’inversent entre la technologie LCD et l’écran cathodique. Un écran LCD consomme environ 50 à 70 % de moins qu’un écran cathodique pour une même taille (171,1 kWh/an pour le cathodique, 46,5 kWh pour les écrans LCD)

    Si vous avez le choix, privilégiez les ordinateurs portables, ils sont moins consommateurs d’énergie. Mais entre deux portables, pensez à regarder la puissance.

    Des comparatifs-guides d’achat sont là pour aider le consommateur dans son choix, en croisant différents critères :
  • Un exemple pratique : les télévisions – L’efficacité énergétique / CLER, 24 février 2011
    http://www.cler.org/info/spip.php?article9289
  • Guide d’achat – comparateur pour les ampoules, l’électroménager blanc, les téléviseurs, l’informatique (WWF France et CLCV). Produits présentés en tableaux comparatifs complets (énergie,  prix, etc.)
    http://www.guide-topten.com/
  • Base de données Energy Star : comparaison de nombreux PC et équipements informatiques (performances énergétiques, capacité disque dur, système d’exploitation, etc.)
    http://www.eu-energystar.org/fr/database.htm

  • Pour aller plus loin



    Toutes les références utiles à l’Arehn et en ligne sur la fiche-outil : Les économies d’énergie au niveau familial.

    Adresses utiles



    Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie Haute-Normandie (ADEME)
    Les Galées du Roi - 30, rue Gadeau de Kerville 76100 Rouen
    Tél. 02 35 62 24 42
    Site : http://www.ademe.fr

    Agence nationale d’information sur le logement (ANIL)
    2, boulevard Saint-Martin 75010 Paris
    Tél. 01 42 02 65 95
    Site : http://www.anil.org

    Agence régionale et nationale pour l’amélioration de l’habitat Haute-Normandie (ANAH)

    Espace Champlain - 72 rue de Lessard 76000 Rouen
    Tél. : 02 32 18 10 33
    Site : http://www.anah.fr

    Comité de liaison Energies renouvelables (CLER)
    2B, rue Jules Ferry 93100 Montreuil
    Tél. 01 55 86 80 00
    Site : http://www.cler.org

    Electricité de France

    Délégation régionale Haute-Normandie et Basse Normandie
    13, rue Jacques Monod BP 298 76137 Mont Saint Aignan Cedex
    Site : http://france.edf.com/

    Les Espaces Infos Energie de Haute-Normandie


    Eure
    Habitat et Développement de l'Eure
    12 Boulevard Georges Chauvin BP 734 27007 Evreux cedex 
    Tél. : 02 32 39 89 00
    Mèl : eie27@hd27.com
    Agence Locale de l'Energie et de l'Environnement – Eure solaire
    1 Place Guillaume Petit BP 111 27401 Louviers
    Tél : 09 71 35 63 15
    Mèl : eie@euresolaire.fr – Site : http://www.euresolaire.fr/

    Seine-Maritime

    Espace Mobilité Energie de l'Agglo de Rouen
    Communauté de l'Agglomération Rouennaise - Direction de l'Environnement Urbain
    7 Rue Jeanne d'Arc 76000 Rouen
    Tél. : 0 800 021 021
    Mèl : eie@agglo-rouennaise.fr

    CODAH
    Hôtel d'Agglomération - 19 Rue Georges Braque 76085 Le Havre
    Tél. : 0 800 35 10 11
    Mèl : eie@agglo-havraise.fr

    CAUE 76
    5 Rue Louis Blanc BP 1283 76178 Rouen cedex 1
    Tél. : 02 35 72 05 10
    Mèl : caue@caue76.org – Site : http://www.caue76.org

    EIE des Hautes Falaises - Association IDEE
    3 Rue Saint Nicolas
    76400 Fécamp
    Tél. : 02 35 27 39 03
    Mèl : infoenergie.hautesfalaises@orange.fr  - Site : http://eie.hautesfalaises.com/

    EIE de l'agglomération d'Elbeuf
    Communauté d'Agglomération d'Elbeuf boucle de Seine
    8 Place Aristide Briand  BP 420 76405 Elbeuf cedex
    Tél. : 02 32 96 98 98
    Mèl : eie@agglo-elbeuf.fr

    EIE Caux-Boucles de Seine
    Maison du Parc Naturel Régional Seine Normande
    76940 Notre Dame de Bliquetuit
    Tél. : 02 35 37 23 16
    Mèl : eie@pnr-seine-normande.com

    EIE Caux Estuaire
    Rue de l’Hôtel de Ville
    76430 Saint-Romain-de-Colbosc
    Tél : 02 35 55 76 03
    Mél : eie@caux-estuaire.fr – Site : http://www.caux-estuaire.fr/cadre-de-vie/lespace-info-energie-de-caux-estuaire/